Renforcement du paysage britannique en cyber sécurité

Mots-clés : Politique ; Innovation ; Cybersécurité.

L’automne s’annonce chargé dans le domaine de la cyber-sécurité. Alors qu’une nouvelle stratégie gouvernementale doit être prochainement annoncée afin de renouveler l’actuel document arrivé à échéance, plusieurs structures ouvrent leurs portes pour accompagner l’innovation technologique sur ce secteur hautement stratégique.

JPEG CC0-Domaine Public

1. le GCHQ et Wayra lancent deux accélérateurs de startups

L’agence de renseignements GCHQ (Government Communications Headquarters), le Department for Culture, Media and Sports, et Wayra, le bras de l’opérateur Téléfonica dédié à l’entreprenariat et aux startups, s’associent pour créer deux accélérateurs dédiés au développement de solutions contre les cyberattaques.

Le gouvernement investit ainsi 50 M£ pour le lancement de ces centres, budget s’inscrivant dans l’enveloppe de 1.9 Mds£ dédiée au programme national pour la cyber sécurité annoncé en avril dernier.

Le premier de ces centres sera localisé à Cheltenham et doit ouvrir ses portes début 2017 ; le second, basé à Londres, démarrera plus tard au cours de l’année prochaine.
Tous les deux seront pilotés par Wayra.

Les entreprises sélectionnées bénéficieront notamment des ressources et expertise du GCHQ sur les types de menaces à traiter et les technologies afférentes.

2. Ouverture du National Cyber Security Centre

Annoncé par le chancelier de l’Echiquier en novembre 2015 et placé sous l’autorité du GCHQ, le National Cyber Security Centre a vocation à centraliser l’expertise britannique dans le domaine de la cyber sécurité. Il vise à agir comme l’autorité de référence afin d’accompagner les acteurs publics et privés dans leurs projet de renforcement de leurs infrastructures et pratiques destinées à lutter contre les cyberattaques : 65% des grands groupes et 24 % de l’ensemble des entreprises du pays ont détecté de telles failles ou attaques l’an passé, pour des dommages pouvant s’élever jusqu’à 3 M£ selon les derniers résultats officiels du gouvernement.

Si le centre est désormais officiellement opérationnel pour les entreprises, ses locaux physiques seront bientôt ouverts dans le quartier de Victoria Station. Affichant l’objectif de se doter d’une équipe de 700 agents, cette infrastructure se présente ainsi comme le porte-drapeau de la politique britannique en matière de cyber sécurité.

Sources :

Rédacteur : Eva Legras

publié le 27/10/2016

haut de la page