Nos missions

JPEG

Les missions du Service pour la Science et la Technologie (SST) de l’Ambassade de France à Londres se déclinent selon trois grands axes.

1. Veille scientifique et technologique

Le SST assure le suivi, dans les domaines de la recherche, du développement et de l’innovation au Royaume-Uni, des politiques nationales et régionales, des stratégies publiques et institutionnelles ainsi que des activités scientifiques et technologiques. Cette veille s’adresse au gouvernement ainsi qu’aux institutions de recherche publiques et privées (Universités, Organismes de Recherche, Ministères, Industriels...).

Le SST produit des documents dans les domaines des STEMM (sciences, technologie, sciences de l’ingénieur, mathématiques et médecine), qui sont diffusés sur notre site web et nos réseaux sociaux, ainsi que sur le site web du Ministère des Affaires étrangères. Parmi ces documents se trouvent des rapports d’études approfondies portant sur des domaines stratégiques, prioritaires ou d’actualité de la R&D britannique.

2. Promotion des échanges et de la coopération scientifique et technologique bilatérale et multilatérale

Le SST encourage et facilite la coopération bilatérale en recherche et développement entre la France et le Royaume-Uni, la situant chaque fois que cela est pertinent dans la perspective d’un élargissement à la dimension européenne (H2020, ERC, Interreg, COSME…).

Pour cela, plusieurs outils sont mis en œuvre :

  • Financement de réunions d’amorçage à la collaboration scientifique : Le SST organise deux fois par an un appel à projets afin d’offrir une aide financière et logistique à la tenue d’une réunion sur deux jours au sein de ses locaux londoniens, dont le but est de renforcer et/ou d’élargir une collaboration bilatérale existante entre deux équipes de recherche. Jusqu’à 20 participants par projet peuvent être accueillis dans le cadre de ces rencontres.
  • Organisation de colloques franco-britanniques : Le SST organise de deux à trois fois par an des évènements scientifiques de grande ampleur visant à rassembler l’ensemble des acteurs de la recherche et de l’innovation français et britanniques autour d’une thématique prioritaire dans les deux pays (par exemple, s’est tenu en avril 2015 un colloque sur les matériaux composites). Les objectifs sont de favoriser les échanges et d’explorer les pistes de coopération et de collaborations bilatérales.
  • Organisation d’ateliers bilatéraux en partenariat, par exemple, avec University College London et avec la Royal Society of Edinburgh. Ces événements visent à mettre en relation des jeunes chercheurs britanniques et français afin, là aussi, de nourrir échanges et opportunités de collaboration.
  • Mise en place de partenariats institutionnels : plusieurs conventions entre le SST et des institutions phares de la R&D britannique visent à faciliter l’accès des chercheurs français à des infrastructures et à des équipes de recherche de haut niveau. Les institutions concernées sont : Eurofusion, Diamond, et l’université de Cambridge (avec notamment un accord historique avec le Churchill College).

3. Promotion des réalisations scientifiques et technologiques françaises

Le SST invite des experts français au Royaume-Uni, et co-organise ou participe, en partenariat avec des institutions britanniques, à des séminaires et des évènements s’adressant à un public non spécialiste. D’éminents scientifiques ou entrepreneurs français ont ainsi eu l’opportunité de présenter leurs travaux au sein de prestigieuses institutions : Royal Institution, Royal Society of Edinburgh, University College London, Imperial College London ou encore Science Museum. Le SST travaille également de plus en plus avec la Maison Française d’Oxford.

À noter :

En 2013 a été lancé par l’Ambassade de France au Royaume-Uni le réseau des Chercheurs et Ingénieurs Français au Royaume-Uni (CIFRU). Ce réseau, animé par le SST, constitue un vecteur privilégié pour valoriser et promouvoir les coopérations franco-britanniques.

Si vous souhaitez en savoir plus sur nos missions, merci de nous contacter.

publié le 18/08/2015

haut de la page