Une startup UK pense avoir réalisé la plus grande simulation d’Internet à ce jour

Mots-clés : Innovation ; Informatique & Réseaux ; Cybersécurité

La startup britannique Improbable (c’est son nom) a récemment affirmé dans un communiqué avoir réalisé la simulation la plus complète à ce jour d’Internet, sur la demande d’une équipe du gouvernement britannique.

JPEG

L’objectif de cette simulation est d’identifier les points faibles des infrastructures d’Internet, ainsi que de simuler des dommages à large échelle. Des agents du gouvernement britannique (le rattachement institutionnel exact n’a pas été dévoilé) ont ainsi utilisé la technologie de la startup pour simuler intégralement les structures de base d’Internet, incluant tous les nœuds importants (Autonomous Systems, systèmes autonomes), détenus par les fournisseurs d’accès à Internet et grandes entreprises informatiques dans le monde.

Alors que des défaillances de grande ampleur ont ces dernières années privé à plusieurs reprises des milliers d’internautes de leur connexion, un tel projet suscite l’attention de nombreux professionnels. Qu’elles soient causées par une mauvaise manipulation, l’endommagement accidentel des câbles sous-marins ou encore des cyberattaques par déni de service (Distributed Denial of Service, DDoS), ces défaillances sont en effet largement susceptibles de se répéter à l’avenir.

La simulation repose sur une plateforme de cloud computing (« informatique en nuage ») pour disposer de la puissance de calcul nécessaire.

Improbable est une startup londonienne fondée en 2012 ; elle permet à ses clients de créer de vastes mondes virtuels. Ces clients incluent des entreprises de jeux videos, mais aussi des sociétés de services financiers, des gouvernements, ou encore des chercheurs.

L’intégralité du code du projet est disponible sur la plateforme de partage GitHub.

Sources :

Rédacteur : Eva Legras

publié le 01/12/2016

haut de la page