Une délégation d’Imperial College London dans le Biodistrict de Lyon Gerland

La professeure Alice Gast, Présidente d’Imperial College London, et le professeur James Stirling, Provost de cette université, se sont rendus les 9 et 10 février dernier à Lyon pour une visite de deux jours, à l’initiative du service pour la science et la technologie.

JPEG

La priorité donnée aux thématiques de microbiologie, infectiologie, et immunologie a conduit le SST à organiser cette visite à Lyon, où sont concentrés l’Institut Mérieux, le Centre International de Recherche en Infectiologie (CIRI), un IRT et un pôle de compétitivité dédié.

L’une des 4 plus prestigieuses universités britanniques, Imperial College London se
consacre spécifiquement à l’ingénierie, au management et aux sciences médicales.
Au plan international, Imperial College London s’est focalisé sur les pays émergents, notamment en Asie, et a en particulier développé ces dernières années un campus médical à Singapour. Il ne néglige par pour autant l’Europe, étant très présent dans les programmes européens FP7 et H2020. Il est ainsi membre de tous les Knowledge Innovation Communities (KIC) de l’European Institute of Innovation and TEchnology (EIT). Il a également des relations actives avec la France, accueil d’étudiants, etc.

Trois objectifs ont été poursuivis lors de cette courte visite :

  • avoir un aperçu de l’évolution du paysage de l’enseignement supérieur français : la délégation a pu rencontrer lors d’un déjeuner à l’ENS Lyon les principaux responsables de la COMUE de Lyon.
  • prendre un premier contact sur place avec les acteurs de la recherche et du transfert de technologie sur les maladies infectieuses : Imperial College a une recherche d’excellence en infectiologie, et a été fortement impliqué récemment dans la lutte contre l’épidémie Ebola ; il mène également des travaux de recherche sur la résistance antimicrobienne.
    L’après-midi a ainsi été consacrée à de courtes présentations scientifiques au Centre international de recherche en infectiologie (CIRI), et le soir à une visite de l’Institut de Recherche Technologique (IRT) Bioaster, spécifiquement dédié à la microbiologie et aux maladies infectieuses.
    Le lendemain a également eu lieu une présentation détaillée du fonctionnement du laboratoire P4 INSERM-Mérieux, dont la mission première est d’être utilisé à des fins de santé publique seulement.
  • découvrir l’écosystème régional de recherche développement dans le domaine du biomédical  : Imperial College s’est lancé dans la construction du campus de White City, situé à 15 min de son implantation historique à South Kensington au coeur de Londres. Proche de cinq grands hôpitaux, il est conçu comme un lieu particulièrement ouvert aux partenariats industriels, à la recherche translationnelle et à l’incubation.
    La deuxième demi-journée a donc été consacrée à une grande séance de travail organisée par le pôle de compétitivité LyonBiopôle, avec la présence de nombreuses entreprise de tailles variées, allant de jeunes pousses issues des laboratoires à l’Institut Mérieux et Sanofi en passant par plusieurs PME de la région.

Aux yeux de la délégation d’Imperial College et du Service pour la science et la technologie, cette visite fut un succès, qui pourrait avoir des retombées à moyen termes en matière de coopération institutionnelle et/ou de collaborations scientifiques.

publié le 01/03/2016

haut de la page