Quand l’hypertension artérielle avance masquée

Une pression artérielle normale chez le médecin mais élevée à domicile ?
Ce phénomène dont l’origine reste inconnue, est appelé hypertension artérielle masquée. Christophe Tzourio, directeur de l’unité Inserm 708 « Neuroépidémiologie » (Université de Bordeaux Ségalen) a étudié la présence de l’hypertension artérielle masquée dans une population de 1500 personnes âgées. Non seulement très fréquente et par définition indétectable par le médecin, elle comporte chez ces personnes un fort risque d’évolution à court terme vers une hypertension artérielle permanente. Ces résultats, parus dans Journal of Hypertension, soulignent l’importance de l’automesure de la pression artérielle chez les personnes âgées pour anticiper tout risque d’accident vasculaire.

Voir la publication complète

publié le 01/09/2015

haut de la page