Partenariat entre l’Earlham Institute et Verne Global pour du calcul haute performance “vert”

Mots-clés : Biotechnologies ; Sciences du vivant ; Informatique & Réseaux

L’Earlham Institute, centre de recherche public britannique dont les missions sont de développer des outils de génomique et de bio-informatique, a établi ce mois-ci un partenariat avec la société islandaise Verne Global, dont les activités sont à la pointe du développement et de la conception des infrastructures des centres de données.

PNG

L’entreprise souhaite tout particulièrement exploiter les immenses ressources énergétiques naturelles de l’Islande afin d’offrir une alternative aux acteurs confrontés à l’obligation de réguler la consommation de leurs infrastructures.

À travers ce partenariat, Verne Global offre à l’Institut des solutions d’amélioration incrémentales de stockage, de sécurité, d’analyse et de communication des données, accompagnées d’économies à la fois énergétiques (jusqu’à 70%) et financières. La migration des données sera effectuée par l’intermédiaire des prestataires académiques existants, JANET et NORDUnet.

L’Earlham Institute a récemment changé d’identité, connu depuis sa création sous le nom de The Genome Analysis Centre (TGAC).

Source :

  • "Earlham Institute embraces green HPC for collaborative genome analysis at Icelandic data centre Verne Global", BBSRC News, 26/09/2016, http://bit.ly/2do5QpS

publié le 11/10/2016

haut de la page