Les scientifiques britanniques commencent leur campagne pour le oui à l’UE

Mots-clés : Politique

Suite à l’élection du gouvernement conservateur en mai dernier, et par conséquent, la confirmation de la réalisation d’un référendum sur l’appartenance du Royaume-Uni à l’Union Européenne, les scientifiques britanniques se sont réunis pour faire passer un message très clair : « le Royaume-Uni est plus fort quand il collabore de manière étroite avec l’Europe ; et l’innovation britannique occupe la place de leader mondial grâce à ce partenariat ».

Dans une lettre publiée dans le journal The Times le 22 mai, et signée par des figures éminentes de la recherche britannique telles que Sir Paul Nurse (prix Nobel de la Médecine et président de la Royal Society), Lord Rees (astronome) et Pr Dame Athene Donald (physicienne), un groupe de chercheurs récemment créé et baptisé « Scientists for EU » vient afficher leur intention de bien informer le grand public des bénéfices que l’affiliation européenne représente pour l’écosystème d’innovation et l’économie de la Grande Bretagne et d’Irlande du Nord.

PNG

Formé dans la foulée de l’élection générale par Dr Mike Galsworthy et Dr Rob Davidson, ce groupe non partisan rassemble des universités, des chercheurs du secteur privé et public, des ingénieurs, des professionnels de la santé et des étudiants. Avec à peine trois semaines de vie, ils ont déjà réussi à obtenir un ample soutien dans les réseaux sociaux, comptant presque 5000 « J’aime » sur leur page Facebook et plus de 2000 abonnés sur Twitter.

Dans le but d’inciter les britanniques à répondre « oui » à la question qui leur sera posée d’ici 2017, les « Scientists for EU » argumenteront en faveur de :
-  la libre circulation de travailleurs ;
-  la libre circulation d’étudiants ; et
-  la mutualisation des ressources pour le financement de la recherche et de l’innovation.

Sources :

- Site « Scientists for EU »  : http://www.scientistsforeu.uk/ ;
- Compte twitter « Scientists for EU » : @Scientists4EU ;
- « Science and the EU », The Times, 22/05/2015 : http://thetim.es/1AjwScz ;
- « It’s time for UK researchers to stand up for the EU », Research Europe, 21/05/2015 : http://bit.ly/1F8zwNG.

Rédacteur : Dr. Mariana Beija.

publié le 17/06/2015

haut de la page