Les ministres soulignent les avancées de la coopération en matière d’armement [en]

Royaume-Uni - Conseil franco-britannique - Communiqué du ministère de la défense

Paris, 17 novembre 2016

La 6e conférence de défense organisée par le Conseil franco-britannique les 16 et 17 novembre 2016, a été ouverte par les ministres de la défense Jean-Yves le Drian et Michael Fallon.

Les deux ministres ont profité de l’occasion pour saluer la ratification par les parlements français et britannique de l’accord intergouvernemental dans le domaine des missiles, entré en vigueur le 12 octobre dernier.

En complément, le délégué général pour l’armement, Laurent Collet-Billon, et la secrétaire d’État britannique, Harriett Baldwin, ont évoqué les avancées significatives de la coopération en matière d’armement.

L’accord intergouvernemental dans le domaine des missiles ouvre la voie à une véritable interdépendance dans un secteur hautement stratégique et à une rationalisation industrielle entre les deux pays, encadrant en particulier la mise en œuvre de huit centres d’excellence au sein de MBDA. Ces centres se répartissent en centres « spécialisés » et centres « fédérés ». Les centres d’excellence « spécialisés » comprennent deux centres en France autour des calculateurs et des équipements de test, et deux centres au Royaume-Uni sur les gouvernes et les liaisons de données. Ainsi, chaque pays dépend de l’autre pour une partie des compétences dans ces domaines. Pour les centres d’excellence « fédérés », chaque nation conserve une capacité sur son territoire dans les domaines des algorithmes, des charges militaires, des logiciels et de la navigation, tout en répartissant la charge de travail de manière équilibrée entre les deux pays.

Il a également été rappelé que la France et le Royaume-Uni ont signé à Amiens en mars dernier, une déclaration d’intention confirmant leur volonté de lancer la phase commune d’étude de concept pour le programme d’arme future de croisière/anti-navire (FC/ASW). Ce programme a pour objectif de remplacer le SCALP/STORM SHADOW, déjà objet d’une coopération historique entre les deux pays, ainsi que les missiles anti-navires EXOCET et HARPOON. Les deux pays visent la signature d’un contrat d’ici fin mars 2017, sous la responsabilité de la DGA en tant qu’agence contractante.

Plusieurs jalons concrets, dans le cadre de la coopération industrielle, ont également été franchis ces derniers mois sur les programmes de missiles ASTER, METEOR et ANTI NAVIRE LEGER :

• ASTER : un mémorandum d’entente a été signé le 11 décembre 2015 entre la France, l’Italie et le Royaume Uni, pour le maintien des capacités et l’amélioration des performances des systèmes FSAF et PAAMS ;

• ANTI NAVIRE LEGER : Le programme se déroule conformément aux prévisions avec des premiers tirs attendus au premier semestre 2017 ;

• METEOR : une nouvelle étape a été franchie en août dernier avec la signature d’un accord concernant le soutien en service.

Cet ensemble s’inscrit durablement dans la stratégie de coopération ambitieuse en matière d’armement entre la France et le Royaume-Uni./.

publié le 21/11/2016

haut de la page