Les acteurs britanniques de la politique scientifique et technologique

JPEG

De nos jours, recherche scientifique, technologique, innovation et ingénierie sont présentes dans tous les secteurs de la vie quotidienne, et intimement liés aux besoins sociétaux et à la croissance économique, que ce soit dans les domaines de l’énergie, des transports, de la communication, de l’agriculture, de l’enseignement, de l’environnement, de la santé, de la défense et de la création d’emplois. Il en résulte un intérêt croissant pour la "politique scientifique", l’interaction entre la science et les mécanismes décisionnels, et ce aussi bien pour les scientifiques, plus intéressés par la partie "policy for science" (c’est-à-dire, en partie, le financement de la recherche) que pour les hommes politiques, auxquels est destinée la partie "science for policy" (c’est-à-dire l’apport de conseils scientifiques et techniques permettant de prendre des décisions informées, fondées sur des faits objectifs).

Le concept de politique scientifique, l’interaction entre la science et les mécanismes décisionnels, est double : l’aspect "politique pour la science" (ou policy for science) intéresse essentiellement les acteurs de la recherche et se concentre sur le financement de celle-ci, tandis que l’aspect "politique de la science" (ou science for policy) intéresse d’avantage les décisionnaires via l’apport de conseils scientifiques et techniques leur permettant de prendre des décisions informées, fondées sur des faits objectifs.

Dans notre société où recherche et innovation sont présentes dans tous les secteurs de la vie quotidienne, que ce soit dans les domaines de l’énergie, des transports, de la communication ou de la santé, il y a un souci croissant de la nécessité d’apport de preuves scientifiques. Rares sont cependant les décisionnaires ayant une formation scientifique et rares sont les scientifiques désireux de consacrer le temps et l’énergie nécessaire à une implication réussie dans le monde politique. Décisionnaires et scientifiques reconnaissent l’importance de la compréhension et de l’acceptation de leurs décisions par le public, et si les scientifiques ont peu de chance d’influencer les décisionnaires avec leurs publications spécialisées, interagir et communiquer avec le public est perçu comme un aspect important de la translation de leur recherche vers la prise de décisions politiques.

Le présent document a pour objectif de se positionner en tant que point d’entrée dans le monde complexe de la politique scientifique britannique, en en présentant les principaux acteurs. Il pourra permettre d’identifier plus aisément les interlocuteurs et homologues britanniques et ainsi favoriser une collaboration bilatérale efficace dans le domaine des sciences et des technologies. L’approche adoptée a permis de subdiviser ces acteurs en trois catégories : au sein du gouvernement, hors gouvernement et au niveau du Parlement.

Au sommaire de ce document :

1. Introduction - définition

2. Historique

3. Le processus de prise de décision politique et le rôle d’influence des scientifiques

4. Structure du conseil scientifique au sein du gouvernement

- 4.1 Le conseil
- 4.2 Governement Chief Scientific Adviser
- 4.3 Government Office for Science
- 4.4 Chief scientific advisers
- 4.5 Chief Scientific Advisers Committee
- 4.6 Scientific Advisory Committees et Scientific Advisory Councils
- 4.7 Heads of Analysis
- 4.8 Council for Science and Technology

5. L’exécutif

- 5.1 Business, Innovation and Skills
- 5.2 Les conseils de recherche

6. La politique scientifique hors gouvernement

- 6.1 Les académies
- 6.2 Les sociétés savantes
- 6.3 Les charities
- 6.4 Les organisations syndicales professionnelles
- 6.5 Le lobbying
- 6.6 Les think tanks

7. Le parlement

- 7.1 Science and technology committee - House of Commons
- 7.2 Science and technology committee - House of Lords
- 7.3 Parliamentary Office of Science and Technology

8. La recherche

- 8.1 Science Policy Research Unit (SPRU)
- 8.2 Manchester Institute of Innovation Research (MIoIR)

9. Conclusion

Télécharger gratuitement ce dossier au format PDF

Dossier rédigé par Maggy Heintz

publié le 01/07/2015

haut de la page