L’Ambassadeur reçoit la Chambre de commerce française

JPEG

L’Ambassadeur de France a échangé avec les membres de la Chambre de commerce française de Grande-Bretagne sur les conséquences des élections générales pour les relations franco-britanniques et l’Union européenne (UE).

Alors que David Cameron est en train de formuler ses demandes de réformes à ses partenaires européens et qu’un référendum sur l’appartenance du pays à l’UE se tiendra d’ici la fin 2017, Sylvie Bermann a rappelé de manière très claire que l’intérêt de la France était que le Royaume-Uni reste membre de l’Union européenne, tout comme il était de l’intérêt du Royaume-Uni de rester dans l’UE. Pour la France, au regard de la densité de la relation bilatérale sur les plans économiques, culturels et en matière de défense, le Royaume-Uni est en effet un acteur essentiel de l’Union européenne. Elle a rappelé que le Président de la République avait été un des premiers chef d’Etat à appeler David Cameron pour le féliciter de sa réélection et l’avait invité à l’Elysée.

L’Ambassadeur a insisté sur le fait que, dans le débat qui s’annonce, la voix du monde des affaires est essentielle et que le Chambre de commerce aurait un rôle à jouer. Les milieux économiques, par exemple la Confederation of British Industry (CBI), lors de leur diner annuel, avaient déjà commencé à prendre position.

Enfin, pour Sylvie Bermann, face aux grands défis auxquels l’Europe est confronté, la sécurité avec la lutte contre le terrorisme, la crise ukrainienne, le climat, l’énergie, les migrations en Méditerranée et enfin les enjeux de la mondialisation pour nos sociétés, il est essentiel que le Royaume-Uni demeure un acteur actif au sein de l’UE et sur la scène internationale.

publié le 05/06/2015

haut de la page