Jo Johnson : le nouveau secrétaire d’État britannique pour les universités et la science

Mots-clés : Politique

Jo Johnson, le frère cadet du maire de Londres Boris Johnson, a été nommé secrétaire d’État pour les universités et la science dans le tout nouveau gouvernement conservateur de David Cameron.

JPEG - 37.4 ko
Jo Johnson (2009)
Public Domain

Né à Londres, Jo Johnson est un ancien élève du « Eton College » et détient un diplôme en histoire moderne de l’université d’Oxford, un MBA de l’INSEAD et une licence spéciale de l’Institut d’Études Européennes de l’université libre de Bruxelles. Ayant débuté sa carrière professionnelle dans une banque d’investissement (Deutsche Bank), il rejoint le Financial Times en 1997, où il passe 13 années en occupant des postes variés ; il a notamment été le correspondant à Paris entre 2001 et 2005.

Il démarre sa carrière politique en étant élu député d’Orpington en 2010. David Cameron vient de lui confier le poste de secrétaire d’État pour les universités et la science suite à sa réélection en mai 2015. Situé à l’aile gauche du parti conservateur, Johnson est considéré comme pro-européen et sa nomination a été très bien reçue par la communauté universitaire et scientifique qui craint le « Brexit ». Sur les questions d’immigration, il a pris position pour l’exclusion des étudiants étrangers du plafond d’immigration britannique en soulignant l’impact positif que la présence de ces étudiants pourrait avoir pour le Royaume-Uni à court et à long terme dans un article écrit à deux mains avec Nick Pearce et publié en 2012 dans le Financial Times :

« The 400,000 [students] that come to British colleges and universities each year make up the major component of the UK’s £15bn-a-year education exports, and are also a source of lasting value. They take friendships and loyalties home with them that later become trade links, cultural bonds and diplomatic ties. »

Il est à noter qu’en ce qui concerne le changement climatique, sa position est plus ambigüe, ayant voté dans le passé pour et contre des mesures environnementalistes.

Sources :

- Site officiel de Jo Johnson : http://www.jo-johnson.com/ ;
- Times Higher Education, « Jo Johnson is new universities and science minister », 11/05/2015 : http://bit.ly/1zY4NHK ;
- Wired, « Reshuffle sees new ministers for science, culture and climate change », 11/05/2015 :http://bit.ly/1KZWEmX ;
- Financial Times, « Foreign students are key to UK prosperity », 14/05/2012 : http://on.ft.com/1E3Xc5c.

Rédacteur : Dr. Mariana Beija

publié le 28/05/2015

haut de la page