IoTUK, un programme national pour doper l’Internet des Objets britannique

Mots-clés : Politique ; Innovation ; Internet des Objets

Le 10 septembre dernier a été lancé IoTUK, un programme national dont le but est de soutenir le développement de l’Internet des Objets (Internet of Things, également abrégé IoT) au Royaume-Uni. Il assurera notamment la coordination de diverses initiatives publiques qui voient le jour dans ce domaine depuis le début de l’année 2015.

JPEG

1. IoTUK : la réponse du gouvernement au défi de l’Internet des Objets

Ce programme de trois ans, financé dans le cadre des £40m spécifiquement dédiés à l’IoT par le Gouvernement en mars dernier, vise à soutenir la recherche et le développement des acteurs privés et publics britanniques positionnés sur ce secteur, promis à une croissance exponentielle dans les prochaines années selon de nombreux rapports.

Les thématiques privilégiées s’inscrivent dans les grandes préoccupations du moment : sécurité et confiance, interopérabilité des données, mais aussi design et développement.

Géré conjointement par le Digital Catapult et le Future Cities Catapult, ce programme se destine à coordonner les activités des futurs lauréats de plusieurs appels à projets lancés depuis le début de l’année, visant à sélectionner des initiatives innovantes dans des domaines spécifiques : les villes du futur, la cybersécurité ou encore la santé, décris ci-dessous.

2. L’essor de l’IoT au Royaume-Uni

Les villes du futur, un espace privilégié pour les technologies IoT

Un appel à projet ouvert par l’agence publique Innovate UK en juillet dernier vise à financer un démonstrateur en contexte urbain afin d’illustrer les atouts pour les citoyens d’un déploiement à large échelle d’infrastructures IoT. Les bénéfices attendus sont nombreux, que ce soit dans les domaines de la santé, de l’énergie ou encore des transports. £10m seront investis par le Department for Culture, Media and Sport.

Ce projet s’inscrit ainsi parfaitement dans la tendance actuelle adoptée par les grands projets smart cities qui se déploient actuellement au Royaume-Uni, où des initiatives pilotes telles que MK : Smart à Milton Keynes ou encore Bristol is Open à Bristol accordent une place de premier choix à l’Internet des Objets dans leur vision des villes de demain.

La sécurité, une préoccupation majeure de l’IoT britannique

Un second appel à projet Innovate UK, ouvert début septembre, se focalise davantage sur la sécurité de l’IoT. Porté par le Centre for Defence Enterprise au nom des fameuses agences de renseignement britanniques MI5, MI6 et GCHQ (Governement Communications Headquarters), cet appel vise des projets de recherche tournés vers des technologies ou des méthodologies innovantes sur les questions de sécurité.

Le milieu universitaire n’échappe pas à cette dynamique particulière. Ainsi, l’EPSRC (Engineering and Physical Sciences Research Council) a lancé en juin dernier un appel à candidatures pour porter le projet ComPaTrIoTS (Commitment to Privacy and Trust in Internet of Things Security) et créer un research hub sur ce thème. Les universités sélectionnées réfléchiront ainsi elles aussi à ces questions sous l’angle de la recherche académique – tout en s’engageant à développer également des interactions avec des démonstrateurs et des accélérateurs. A noter ainsi qu’Innovate UK ou encore les Digital et Future Cities Catapults sont là aussi partenaires du projet.

L’IoT au service de la santé publique

La NHS (National Health Service) est également concernée par ce mouvement. Un appel à projet spécifiquement consacré à l’Internet des Objets a été lancé en mars dernier, dans le cadre d’un appel plus général destiné à créer cinq bancs d’essais pour tester de nouvelles technologies innovantes appliquées au domaine de la santé. IoTUK soutiendra donc également ce projet une fois le lauréat sélectionné.

IotUK, vitrine de l’innovation IoT britannique

Outre la coordination de ces projets, IoTUK a également lancé sur son site trois appels à candidatures destinés à augmenter la visibilité d’initiatives déjà en cours : IoTUK Case Studies Open Call est destiné aux projets déjà en action pour communiquer sur leur valeur-ajoutée ; IoTUK Showcase Open Call vise à sélectionner des produits qui seront physiquement exposés au sein des locaux des Digital et Future Cities Catapult ; IoTUK Boost appelle des candidats commerciaux et institutionnels à se manifester pour aider au développement local de projets IoT.

Cette ultime initiative vient ainsi parachever les annonces régulières dans le domaine de l’Internet des Objets qui scandent l’actualité du secteur depuis les recommandations du Chief Scientific Adviser Sir Mark Walport dans un rapport paru en décembre dernier. Identifié comme une « great technology » aux côté des 8 premières initialement définies en 2013 par le gouvernement, l’Internet des Objets constitue indéniablement l’un des chantiers technologiques les plus emblématiques du moment. Le lancement de ce nouveau programme national semble ainsi confirmer la volonté du Royaume-Uni de se transformer en laboratoire de technologies aujourd’hui hautement compétitives sur la scène européenne et mondiale.

Sources

« IoTUK launches to support and advance the UK’s Internet of Things capability”, IoTUK, 10/09/2015 : http://iotuk.org.uk/iotuk-launches-to-support-and-accelerate-the-uks-internet-of-things-capability/
“Government-backed IoTUK programme launches”, ComputerWeekly.com, 10/09/2015 : http://www.computerweekly.com/news/4500253234/Government-backed-IoTUK-programme-launches

publié le 13/10/2015

haut de la page