Des chercheurs UK repoussent les limites du développement d’embryons humains en laboratoire

Mots-clés : Innovation ; Sciences du vivant

Des chercheurs de l’Université de Cambridge et de l’Université Rockefeller de New York (USA) sont parvenus à cultiver en laboratoire des embryons humains pendant 13 jours. Il s’agit d’une première, les durées de développement pratiquées jusqu’à présent étant de 7 à 9 jours.

La démonstration de la viabilité d’un embryon sur une telle période, sans contact avec des cellules maternelles, pose de sérieuses questions éthiques à la communauté scientifique. Les dispositions législatives des pays autorisant la recherche sur les embryons, dont le Royaume-Uni, prévoient pour leur culture une durée maximale de 14 jours, au-delà de laquelle il est considéré comme un individu.

Pour en savoir plus :

Crédit logo

publié le 19/05/2016

haut de la page