De Londres à Bristol, coup d’accélérateur sur le déploiement de réseaux « intelligents »

Mots-clés : Innovation ; Internet des Objets

Les projets smart cities des villes de Londres et Bristol se déploient chacun davantage via le développement de réseaux dédiés aux objets connectés.

JPEG

1. A Londres, inauguration du programme « Things Connected »

Annoncé par l’agence de soutien à l’innovation numérique Digital Catapult, le projet « Things Connected » vise à fournir un réseau informatique pour les startups et PMEs souhaitant développer et expérimenter des applications s’inscrivant dans l’Internet des Objets (Internet of Things ou IoT). Rappelons que le Digital Catapult, constitue par ailleurs l’un des organes pilotant l’initiative "IoTUK", chargée de coordonner les projets britanniques relatifs à un secteur perçu comme particulièrement stratégique ; il estime ainsi à 13.3Mds£ la valeur actuelle du marché IoT britannique.

Le réseau de "Things Connected" comprendra 50 stations LoRaWAN (long range wide area network) équipées de la technologie LPWAN (low power wide area network), librement utilisables par les usagers afin de créer des environnements de test pour des technologies IoT. Cette technologie est considérée comme attractive dans ce contexte en raison de sa capacité à connecter à faible coût économique et énergétique un grand nombre d’objets relevant de l’IoT.

Le projet a pour ambition de développer des applications directement inscrites dans le quotidien des Londoniens, telles que l’amélioration de la sécurité sur les routes pour les piétons et les cyclistes, ou encore la réduction de la pollution atmosphérique. Un premier appel à candidatures invite les entrepreneurs à proposer leurs projets d’ici novembre.

Outre le Digital Catapult, les partenaires de « Things Connected » rassemblent universités, agences publiques et entreprises : BT, Future Cities Catapult, Everynet, AllThingsTalk, BRE, Imperial College London, King’s College London, UCL et Queen Mary University London.

2. A Bristol, extension du projet « Bristol is Open »

La ville de Bristol est pour sa part déjà engagée dans une initiative similaire via son projet de smart city intitulé « Bristol is Open ».

Il s’articule autour d’un réseau urbain à haut débit, déployé dans le centre-ville, afin de fournir, là aussi, une infrastructure d’expérimentation pour des applications IoT. Le chief executive de « Bristol is Open » a récemment annoncé son intention d’étendre le réseau au-delà de la ville de Bristol pour couvrir la région du South Gloucestershire, North Somerset et Bath, mobilisant un budget de 15m£.

Cette extension se double d’un projet d’ouvrir un centre d’opérations l’année prochaine afin de coordonner divers services urbains tels que les caméras de surveillance (CCTVs), les outils de contrôle du trafic, ou encore les services de télésanté.

Sources :

Rédacteur : Eva Legras

publié le 27/09/2016

haut de la page