34ème sommet franco-britannique à Amiens

Le Président de la République, François Hollande et le Premier ministre britannique, David Cameron, se sont rendus jeudi 3 mars 2016 à Amiens, pour le 34ème Sommet franco-britannique, en présence des ministres français et britanniques des Affaires étrangères, de la Défense et de l’Intérieur

Avant le début du Sommet, le Président et le Premier ministre britannique se sont recueillis au Mémorial britannique de Pozières, à l’occasion du centenaire de la Bataille de la Somme. Cette séquence Mémorielle a rappelé qu’un siècle après la bataille, dans la paix comme dans la guerre, le partenariat est étroit et se traduit par des actions concrètes.

Le 34e Sommet a permis de renforcer la coopération bilatérale dans de nombreux domaines stratégiques, marquant ainsi la force du partenariat franco-britannique, dans un cadre bilatéral, européen et international. A cette occasion, quatre textes ont été adoptés.

1. La coopération dans le domaine de la défense
Depuis la signature des Accords de Lancaster House en 2010, la France et le Royaume-Uni développent une coopération très étroite en matière de défense.
Cinq ans après ces accords, le Sommet a pris acte des avancées majeures réalisées et a confirmé les ambitions dans trois domaines : « Opérationnel », avec la mise en oeuvre d’une force expéditionnaire conjointe. « Capacitaire », avec la poursuite des travaux en vue du développement commun d’un drone ainsi que dans le domaine des missiles et de la guerre des mines.

2. La coopération en matière de lutte contre le terrorisme
Le Sommet a également été l’occasion pour les deux chefs d’Etat de réaffirmer leur détermination commune à combattre le terrorisme, qui se traduit notamment par une lutte conjointe contre radicalisation et les messages djihadistes sur internet, mais aussi par le renforcement de la coopération policière et judiciaire bilatérale.

3. La coordination bilatérale et européenne en réponse à la crise migratoire
La crise migratoire a été un sujet important du Sommet franco-britannique. Dans le contexte des accords du Touquet, le Président de la République a rappelé les efforts à mener dans la gestion conjointe des frontières face à la pression migratoire.

Des résultats positifs de la coopération bilatérale ont été accomplis depuis les rencontres entre le ministre de l’Intérieur M. Cazeneuve et son homologue britannique Theresa May au cours de l’été 2015, dans les domaines suivants :

- L’accueil des migrants avec un net renforcement des contributions britanniques pour l’amélioration de la prise en charge des migrants dans les centres d’accueil sur le territoire français ;
- La lutte contre les filières de trafiquants d’êtres humains. Le renforcement des actions conjointes a permis de doubler le nombre de filières démantelées à Calais et Dunkerque depuis 2014 ;
- La sécurisation du tunnel transmanche et des infrastructures, avec notamment des engagements financiers britanniques et le déploiement des forces françaises.

4. La coopération dans le domaine nucléaire civil
La coopération dans le domaine nucléaire a été approfondie, dans le contexte du projet Hinkley Point. Ce sujet s’inscrit dans le cadre de la diversification du mix énergétique français, et dans la mise en oeuvre de l’accord de Paris dans lequel le Royaume-Uni a joué un rôle majeur.

5. Les échanges économiques et humains
Enfin, le Sommet a permis de réaffirmer la volonté de renforcer les échanges économiques et humains entre la France et le Royaume-Uni et a acté l’entrée en vigueur du programme d’échange de haut niveau « Young leaders ».

publié le 09/03/2016

haut de la page