Editoriaux

  • Éditorial mai-juin 2013

    Science et croissance, en toute conscience
    La science constitue un des moteurs de la croissance pour le Royaume-Uni, et le gouvernement britannique a confirmé, à l’occasion de la spending review de juin 2013, les (...)

    lire la suite

  • Editorial mars-avril 2013

    Comme nos ancêtres les gaulois, nos cousins grands-bretons craignent-ils vraiment que le ciel leur tombe sur la tête ? On pourrait le croire au vu du UK National Risk Assessment, document gouvernemental [1] établi (...)

    lire la suite

  • Editorial janvier-février 2013

    Not bad, Sir John !
    Après 5 ans de bons et loyaux services comme Government Chief Scientific Adviser (GCSA), Sir John Beddington s’apprête à passer la main à son successeur, Sir Mark Walport. C’est l’occasion pour lui (...)

    lire la suite

  • Editorial novembre-décembre 2012

    L’équipe du service pour la science et la technologie de l’ambassade de France au Royaume-Uni vous souhaite une excellente année 2013.
    A cette occasion, nous exprimons le souhait de pouvoir assurer l’année prochaine à (...)

    lire la suite

  • Editorial septembre-octobre 2012

    La R&D britannique et la politique de rigueur
    Après l’été ensoleillé des Jeux Olympiques, nous voilà de retour dans la dure réalité de la crise et de la recherche de ses solutions politiques et économiques. Et, ici, (...)

    lire la suite

  • Editorial juillet-août 2012

    Flamme olympique ou feu de joie ?
    Evidemment l’été 2012 à Londres aura été celui des Jeux Olympiques puis celui des paralympiques, qui s’achèvent le 9 septembre. Un été époustouflant, festif, célébrant la britannicité haut (...)

    lire la suite

  • Editorial mai - juin 2012

    Le Royaume-Uni, un grand pays spatial européen ?

    Le public britannique a eu la bonne surprise de découvrir fin mai-début juin que le Royaume disposait d’un secteur spatial bénéficiant d’un taux de croissance exceptionnel ces dix dernières années, inconnu dans les autres domaines d’activité touchés par la crise depuis 2008. C’est en tout cas ce qu’indique un rapport publié le 27 mai 2012 par l’Institute of Directors (IoD, Institut des directeurs), une association d’aide et de conseil aux responsables d’entreprise active depuis plus d’un siècle, intitulé "Space : Britain’s New Infrastructure Frontier". Ce rapport veut démontrer à l’envi l’importance de l’activité spatiale comme source d’innovation, de création d’emplois, nouvel atout pour la compétitivité économique du Royaume-Uni.

    lire la suite

  • Editorial mars-avril 2012

    Dans notre numéro précédent, nous attirions l’attention sur un rapport cosigné par 21 lauréats du Blue Planet Prize appelant à "remplacer le PNB comme mesure de la richesse des nations par un autre indicateur plus adapté pour quantifier la vraie richesse d’un monde en plein chamboulement". Dans une veine similaire cherchant à analyser l’impact planétaire résultant de l’interaction de plusieurs phénomènes globaux, la Royal Society a publié fin avril 2012 un rapport intitulé People and the planet, sous la direction de Sir John Sulston, Prix Nobel 2003 de Médecine, président de l’institut pour la science, l’éthique et l’innovation de l’université de Manchester. Ce rapport cherche à montrer l’urgence à évaluer de manière cohérente les défis posés à la planète par l’augmentation continue de la population et de la consommation, et des pistes pour les relever et réussir un développement durable.

    lire la suite

  • Editorial janvier-février 2012

    Le 20 février à Nairobi, à l’occasion de la réunion du conseil d’administration du PNUE/FMME (Programme des Nations-Unies pour l’Environnement/Forum ministériel mondial sur l’environnement),le professeur Sir Bob Watson, conseiller scientifique du DEFRA (Ministère de l’Environnement de l’alimentation et du affaires rurales) a présenté les conclusions du rapport "Environment and Development Challenges : The Imperative to Act". Ce document, cosigné par 21 lauréats du Blue Planet Prize(1), demande urgemment aux gouvernements de remplacer le PNB comme mesure de la richesse des nations par un autre indicateur plus adapté pour quantifier la vraie richesse d’un monde en plein chamboulement. Le PNB, inventé pour répondre à la grande dépression des années 30 et aider les gouvernements à suivre l’état de santé économique de leur pays, a aujourd’hui vécu. Selon Sir Bob, il est non seulement inadapté, mais dangereux ; ainsi une centrale à charbon relâchant du CO2 dans l’atmosphère est comptée dans l’agrégat classique comme un investissement ou une dépense, la part dégradant l’environnement n’apparaissant pas. Une nouvelle métrique doit désormais être trouvée, la Banque mondiale y travaille d’ailleurs depuis plusieurs années.

    lire la suite

  • Editorial novembre-décembre 2011

    En moins de dix jours, entre fin novembre et début décembre, le gouvernement britannique a fait trois annonces marquant une nouvelle fois sa volonté de soutenir l’innovation dans des domaines où l’industrie est déjà très compétitive et dans d’autres qui s’annoncent prometteurs et dans lesquels le Royaume-Uni pourrait devenir un acteur important.

    lire la suite

haut de la page